Méditation Transcendantale et pleine conscience : quelle différence?

This post is also available in: English (Anglais)

Issues de traditions distinctes, respectivement bouddhiste et védique, la méditation de pleine conscience et la technique de Méditation Transcendantale (MT) ont également des objectifs différents. Bien qu’il en existe de nombreuses variantes, l’objectif principal de la pleine conscience est d’entraîner l’esprit à rester dans le moment présent, en prêtant délibérément attention aux pensées et aux sensations qui surgissent, sans jugement. Quant à la technique de MT (dont il n’existe qu’une seule et unique version), elle vise à diriger l’attention vers le silence intérieur, au-delà de la pensée, et n’implique aucune concentration ou contemplation.

Donna Rockwell, psychologue clinicienne et professeur de méditation de pleine conscience, a commencé la technique de la Méditation Transcendantale en complément de la méditation de pleine conscience qu’elle pratique assidûment depuis une vingtaine d’années. Dans son livre, Strength in Stillness  (La Force du silence) Bob Roth nous fait part de son témoignage. Celle-ci commence par décrire son expérience de la pleine conscience :

« Quand j’ai découvert la pleine conscience, je suis allée consulter un enseignant très fervent de la méditation Shambhala. Il m’a donné les instructions voulues pour cette méditation, et je devais la pratiquer avec lui pendant cinq minutes. Dans les trente premières secondes qui ont suivi, j’ai eu l’impression que ma tête allait exploser. Rien à faire, impossible de tenir! Mes pensées allaient dans tous les sens, et je me suis sentie tellement perturbée par le fait d’être incapable de calmer mon esprit, que j’ai décidé de me vouer corps et âme à la pratique de la méditation, jusqu’à la maîtriser. »

« Le mental est comme un cheval sauvage qui ne cesse de ruer dans un tout petit enclos. Le but de la pleine conscience est d’agrandir cet enclos pour le remplacer par un vaste pâturage dans lequel on entraîne l’esprit à revenir au moment présent. Après vingt ans de pratique de la pleine conscience et toutes les heures et les journées que j’ai passées à rester simplement assise, à regarder un point au sol, je parviens mieux à rester dans l’instant présent. Concrètement, je suis plus apte à activer le cortex préfrontal de mon cerveau et à avoir conscience que je suis en train de stimuler mon amygdale. »

L’un des commentaires les plus fréquents des personnes qui apprennent la Méditation Transcendantale est de remarquer à quel point elle est facile à pratiquer. Donna Rockwell compare sa pratique de la pleine conscience à un « entraînement de l’esprit », comme on entraînerait un muscle. Avec la Méditation Transcendantale, elle confie être passée à « quelque chose d’entièrement différent ».

« Pour moi, la pleine conscience vise à discipliner le mental, tandis qu’avec la MT, c’est comme amener son esprit au spa. Dès la toute première fois, j’ai eu l’impression que mon cerveau s’installait dans un bain chaud et agréable. Mon cerveau se calme et revient à un état d’équilibre homéostatique. Au bout de vingt minutes, je reprends ma journée avec plus de paix et de bien-être. »

Donna Rockwell a également noté la différence entre les retraites de pleine conscience et la pratique de la MT : « Quand on fait une retraite de pleine conscience, on reste assis pendant quarante minutes; puis on marche durant dix minutes (plus ou moins); ce cycle est répété plusieurs fois de suite. Cela permet de prendre conscience des pensées qui s’égarent et de revenir au moment présent. Comme je l’ai déjà mentionné, c’est un entraînement intensif. »

« Avec la Méditation Transcendantale, c’est comme si j’avais travaillé très dur toutes ces années pour évoluer, et qu’on me proposait soudain une technique de méditation où il me suffisait de m’asseoir pendant vingt minutes pour me régénérer naturellement en laissant mon esprit se poser de lui-même. Certes, on porte attention au mantra, mais sans s’en préoccuper outre mesure, sans provoquer de tension. L’esprit va là où il veut aller… vers davantage de satisfaction. Après ces vingt minutes de “spa mental”, je continue ma journée en me sentant revigorée et prête à passer à la suite de mes activités. »

Citations tirées du livre Strength in stillness de Bob Roth, 2018

Disponible en français aux éditions Trédaniel, sous le titre : La force du silence : Le pouvoir de la méditation transcendantale, 2019

Category: Pratique
Article précédent
Méditation Transcendantale, immunité et stress post-traumatique
Article suivant
Guylain B Kwey, ou la lumière du soi
Menu